Connect with us

Entreprises

Un tango crypto entre ferveur et controverses

Published

on

Spread the love


20h30 ▪
4
min de lecture ▪ par
Mikaia A.

Advertisement

Le Salvador, pays des grandes premières crypto, s’accroche à son bitcoin adoré malgré les marées critiques internationales. Défiant le FMI qui gronde, le président Nayib Bukele et son fidèle vice-président Félix Ulloa claquent la porte aux pressions, jurant fidélité à leur monnaie numérique. L’approbation des ETF Bitcoin par la SEC américaine, tel un bouquet de roses, renforce cet amour.

Nayib Bukele habillé en sorcier, drapeau du Salvador et logo du bitcoin

Bitcoin au Salvador : Un engagement indéfectible malgré les pressions internationales

En 2021, le Salvador a créé l’histoire en devenant le premier pays à adopter le bitcoin comme monnaie légale. Une décision audacieuse qui, malgré les appels du Fonds monétaire worldwide (FMI) à revoir cette place lors des négociations de prêt, reste inébranlable. Le vice-président Felix Ulloa, en congé temporaire pour la réélection du président sortant, a réaffirmé cet engagement, soulignant que le bitcoin maintiendrait son statut de monnaie légale pendant le second mandat de Nayib Bukele.

« Nous sommes HONORES de recevoir vos attaques, quelques jours seulement avant NOTRE élection.
Je serais très inquiet si nous avions votre soutien.
Je vous remercie. »

Ce tweet du président Bukele est une réplique à la publication du représentant du Minnesota Ilhan Omar traduit de la sorte :

« J’ai pris la tête des membres du Congrès en envoyant une lettre au Secrétaire Antony Blinken pour demander que des mesures soient prises face aux menaces qui pèsent sur la démocratie au Salvador. »

Advertisement

D’après Coingape, le gouvernement salvadorien reste fidèle à sa imaginative and prescient, refusant de plier face aux pressions internationales. La récente décision de la SEC américaine sur les ETF Bitcoin Spot a renforcé la confiance du pays dans ses politiques pro-crypto. Le Salvador ne se contente pas seulement d’adopter le bitcoin, mais d’aller plus loin avec des projets grandioses associés aux cryptos. La politique audacieuse de Bukele proceed d’inspirer la nation malgré les critiques extérieures.

Projet d’émission d’obligations et de création d’une crypto-métropole

Nayib Bukele, le président audacieux du Salvador, ne ménage pas ses ambitions concernant le bitcoin. En dépit des critiques du FMI et des défis liés à l’accès au financement worldwide, le gouvernement reste optimiste. Les projets futurs comprennent le lancement d’obligations adossées au bitcoin en 2024 et la building de Bitcoin Metropolis, un paradis fiscal crypto. Ces initiatives, soutenues par le parti New Concepts de Bukele, pourraient être concrétisées avec une victoire attendue aux prochaines élections.

Advertisement

Le Salvador, pionnier en adoptant le bitcoin comme monnaie légale, semble récolter des bénéfices. Les données de Nayibtracker.com révèlent que le pays pourrait réaliser environ 4 thousands and thousands de {dollars} de earnings en vendant ses avoirs en bitcoin (BTC) avec le cours actuel.

Malgré les doutes persistants, Felix Ulloa, vice-président, affirme que la décision du gouvernement jouit d’une crédibilité mondiale avec son bitcoin porte-bonheur. Le Salvador, entre défis et dividendes, proceed de tracer sa voie dans le monde crypto.

Advertisement

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme ‘Learn to Earn’ ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des factors et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.

Mikaia A. avatar

Mikaia A.

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque selected

DISCLAIMER

Advertisement

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

function launch_google_analytics() { var el = document.createElement('script'); el.setAttribute('type', 'text/javascript'); el.setAttribute('async', true); el.setAttribute('src', '//www.googletagmanager.com/gtag/js?id=G-MCDLS7NHBD'); document.body.append(el); window.dataLayer = window.dataLayer || []; function gtag(){dataLayer.push(arguments);} gtag('js', new Date()); gtag('config', 'G-MCDLS7NHBD', {'anonymize_ip': true}); gtag('config', 'G-MCDLS7NHBD', {'link_attribution': true}); gtag('consent', 'default', { 'ad_storage': 'denied', 'analytics_storage': 'granted' });

}

Advertisement

function launch_linkedin_pixel() { _linkedin_partner_id = '3766114'; window._linkedin_partner_id = '3766114'; window._linkedin_data_partner_ids = window._linkedin_data_partner_ids || []; window._linkedin_data_partner_ids.push(_linkedin_partner_id); (function(l) { if (!l){window.lintrk = function(a,b){window.lintrk.q.push([a,b])}; window.lintrk.q=[]} var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; var b = document.createElement('script'); b.type="text/javascript";b.async = true; b.src="https://snap.licdn.com/li.lms-analytics/insight.min.js"; s.parentNode.insertBefore(b, s);})(window.lintrk); }

function launch_microsoft_clarity() { if (typeof window.clarity !== 'undefined') { window.clarity("consent"); } }

Advertisement

function launch_loyalty_program_1world() { if (typeof window.OWOStorageSolutionManager !== 'undefined' && typeof window.OWOStorageSolutionManager.allow !== 'undefined') { window.OWOStorageSolutionManager.allow(); } }

(function(w,d,s,l,i){w[l]=w[l]||[];w[l].push({'gtm.start':new Date().getTime(),event:'gtm.js'});var f=d.getElementsByTagName(s)[0],j=d.createElement(s),dl=l!='dataLayer'?'&l="+l:"';j.async=true;j.src="https://www.googletagmanager.com/gtm.js?id="+i+dl;f.parentNode.insertBefore(j,f);}) (window,document,'script','dataLayer','GTM-KCC4DFK'); document.addEventListener('DOMContentLoaded', function() function() ; ); void 0 === window._axcb && (window._axcb = []); window._axcb.push((axeptio) => { axeptio.on("cookies:complete", (choices) => { if (choices.google_analytics) { launch_google_analytics(); } if (choices.facebook_pixel) { launch_facebook_pixel(); } if (choices.Linkedin) { launch_linkedin_pixel(); } if (choices.clarity) { launch_microsoft_clarity(); } if (choices.loyalty_program) { launch_loyalty_program_1world(); } else { if (typeof window.OWOStorageSolutionManager !== 'undefined' && typeof window.OWOStorageSolutionManager.disable !== 'undefined') { window.OWOStorageSolutionManager.disable(); } } }); }); window.axeptioSettings = { clientId: '60df16cf7559213aac28972d', cookiesVersion: 'FR', }; document.addEventListener('DOMContentLoaded', () => { var el = document.createElement('script'); el.setAttribute('type', 'text/javascript'); el.setAttribute('async', true); el.setAttribute('src', 'https://loyalty-wleu.1worldonline.com/points-balance-widget.js'); document.body.append(el); if (typeof window.OWOStorageSolutionManager !== 'undefined' && typeof window.OWOStorageSolutionManager.disable !== 'undefined') { window.OWOStorageSolutionManager.disable(); } const urlParams = new URLSearchParams(window.location.search); if (urlParams.has('logged-out') && urlParams.get('logged-out') === '1') { const checkFunctionExist = setInterval(() => { if (typeof window.logout1WO === 'function') { setTimeout(window.logout1WO, 500); clearInterval(checkFunctionExist); } }, 100); } });

Advertisement
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.