Connect with us

Entreprises

Le récap de l’affaire judiciaire Binance vs DOJ

Published

on

Spread the love


20h00 ▪
9
min de lecture ▪ par
Luc Jose A.

Advertisement

Depuis quelques jours, l’trade crypto Binance, et son désormais ex-PDG, Changpeng Zhao, font parler d’eux. En trigger, leurs déboires judiciaires avec le département américain de la Justice (DOJ). L’establishment gouvernementale les soupçonne en gros d’avoir enfreint les lois financières américaines sur plusieurs factors et a ouvert une enquête. Des investigations que le DOJ a finalement décidé de suspendre sous plusieurs situations qui ont sans aucun doute des conséquences directes sur l’entreprise. Ceci, en affectant collatéralement le marché crypto. Dans cet article, nous faisons un tour d’horizon de cette histoire qui, ces derniers jours, a tenu toute la crypto sphère en haleine.

Le portrait de CZ, l'ex-CEO de Binance

Acte I : Le départ inattendu des specialists en conformité de Binance

C’est un fait assez anodin qui ne semble pas avoir de liens directs avec les déboires de Binance avec la DOJ. Pourtant, avec le recul, le départ de Jennifer Hicks et Suleiman M., deux ex-cadres majeurs de l’équipe de conformité de Binance, n’était pas tout à fait banal. Automotive, même si la compagnie, comme d’autres, subit des vagues de démission, on peut se demander pourquoi ces deux cadres particulièrement quittent le navire à ce second précis. Surtout que les investigations du DOJ contre la compagnie avaient filtré depuis bien des mois.

Sans compter que Jennifer Hicks a notamment annoncé son départ, seulement deux mois après sa nomination au poste de haut responsable de la lutte contre le terrorisme chez Binance. Contrairement à Suleiman M., qui a officiellement évoqué « un licenciement récent », il y a matière à se questionner au sujet de Jennifer Hicks. Peut-être a-t-elle senti un coup venir ? Quoi qu’il en soit, il s’est écoulé à peine quelques heures entre l’annonce du départ de ces specialists, et la nouvelle de l’amende document imposée à Binance.

Advertisement

Acte II : Le coup de massue de l’amende document du DOJ

Alors qu’elle vit déjà une state of affairs particulièrement délicate dans l’écosystème crypto, Binance voit sa réputation se dégrader un peu plus. La justice américaine exige de la firme, le paiement d’une somme d’argent pour mettre fin aux investigations lancées contre elle. Et les fonds réclamés à l’entreprise ne sont pas des cacahuètes. En effet, on demande à la compagnie rien de moins que 4 milliards de {dollars} ! Une somme colossale qui servirait à lui éviter un procès qu’elle pourrait d’ailleurs perdre.

Mais ce n’est pas tout. Automotive cette amende n’est en fait qu’une des situations de l’association proposé à Binance pour éviter une bataille judiciaire dont elle ne se relèverait pas. Une autre situation, certainement celle qui a le plus d’affect, c’est la démission de Changpeng Zhao de son poste de PDG de Binance.

Advertisement

Le prix à payer est cher, mais il faut se décider, et vite ! En attendant, au sein de l’écosystème crypto, ça spécule. Consultants et analystes s’expriment, chacun expliquant ce pour quoi Binance devrait saisir la perche inespérée que le DOJ lui have a tendency. Et surtout, les conséquences positives qu’une telle choice pourrait avoir non seulement sur la compagnie, mais aussi sur le marché crypto dans son ensemble.

Acte III : Le coup de tonnerre du changement à la tête de Binance

Alors même que certains specialists et analystes ont soulevé les inconvénients pour Binance d’accepter la proposition du DOJ, c’est le coup de tonnerre dans un ciel étoilé! Non seulement Binance a accepté de payer l’amende de 4 milliards de {dollars}, mais en plus son PDG annoncera, dans la foulée, sa démission du poste de CEO. Un choix probablement contraint selon la communauté crypto, qui est fondamentalement un aveu de culpabilité pour des faits que le DOJ pourrait prouver. D’ailleurs, le patron a plaidé coupable de plusieurs actes répréhensibles, dont le blanchiment de capitaux. Ce, en payant une warning 175 tens of millions de {dollars} pour rester libre de ses mouvements.

Advertisement

Quoi qu’il en soit, c’est désormais Richard Teng qui préside aux destinées de Binance en tant que nouveau PDG. Avec cette transition qui n’a pas tardé, une seule query taraude specialists et analystes. Celle de savoir si Richard Teng, un cadre d’une trentaine d’années d’expérience en matière réglementaire notamment, est l’homme de la state of affairs.

On s’think about que son experience financière et son passage au poste de responsable de l’autorité de régulation financière d’Abou Dhabi seraient des atouts majeurs dans ses nouvelles fonctions. L’espoir est certes permis. Mais en réalité, redresser le navire Binance qui, depuis plusieurs mois, voit ses components de marché sombrer n’est pas aisé. Il faudra pour Richard Teng rassurer les régulateurs américains en veillant à mettre Binance sur les rails de la conformité réglementaire. Le nouveau patron devra surtout apaiser les doutes des quelque 150 tens of millions d’utilisateurs crypto de la compagnie. Plusieurs d’entre eux sont en plein doute et il y a de quoi.

Advertisement

Acte IV : Des effets à court docket terme, aux views de Binance à lengthy terme

Il faut souligner que cette épopée impliquant la firme crypto Binance et le département américain à la Justice a eu des répercussions immédiates. Ces effets ont particulièrement concerné le BNB, l’actif natif de Binance.

Après s’être envolée, la crypto a vu sa valorisation s’effondrer de 8 %, en seulement quelques heures après l’annonce de la démission de Changpenp Zhao. À l’heure où ce papier passe sous pression, le BNB s’échange aux alentours de 235 $. L’actif connaît certes une légère hausse de 0,07 % sur les 24 heures. Mais sur la semaine écoulée, le BNB a plus perdu que gagné en valorisation puisque son prix actuel exprime une perte de valeur hebdomadaire de 3,04 %.

Advertisement

Une autre conséquence majeure de l’accord Binance-DOJ, c’est l’effet de cette dernière sur le marché crypto de manière globale. Ainsi, ce développement a, comme par effet domino, touché plusieurs crypto majeurs avec un affect différemment ressenti par chacune d’elles. Des cryptos comme Bitcoin et Ethereum, en plus des altcoins comme Ripple, Solana et Cardano ont été touchés par l’accord de Binance avec la DOJ. On estime que suite à cette affaire, la capitalisation boursière totale de la crypto a, pendant un second, perdu 60 milliards de {dollars}. Ceci, pour une réduction évaluée à moins de 1,4 trillion de {dollars}. Comme on le voit, la crise est d’une ampleur évidente.

Se pose alors la query des views à moyen et lengthy terme, d’abord pour Changpeng Zhao, ensuite, pour Binance et le marché crypto. Pour ce qui est de l’ex-PDG de Binance, c’est difficile de prononcer sur son type. Automotive, ce dernier est désormais en attente d’un jugement et a été autorisé à demeurer aux Émirats arabes unis (EAU) où il vit actuellement. On s’think about que son type dépend intimement de cette décision de justice attendue. Aux dernières nouvelles, l’knowledgeable crypto est sorti de son silence et s’est exprimé au sujet de sa stabilité mentale malgré les défis judiciaires.

Advertisement

Pour ce qui est de la compagnie qu’il a fondée et positionnée comme le plus grand trade crypto du monde, elle devrait s’en tirer à bon compte. C’est du moins l’avis des specialists qui estiment que la state of affairs n’affecte pas vraiment la santé financière de Binance. Cette dernière reste le chief du marché, mais devra désormais cravacher dur pour tenir cette place, en raison d’une forte concurrence d’autres exchanges comme Coinbase.

Concernant le marché crypto, enfin, il semble que malgré sa fragilité, celui-ci devra se préparer à faire face à une austérité réglementaire. Sam Bankman-Fried avec FTX, Do Kwon avec Terra Labs, et maintenant Chagpeng Zhao de Binance… « L’industrie crypto est un cercle de génies technologiques véreux », doivent se dire désormais les régulateurs financiers américains qui se retrouvent renforcés dans leur politique réglementaire controversée. Pour preuve, la Commodity Futures Buying and selling Fee (CFTC) semble désormais vouloir mettre la most important sur d’autres « brebis galeuses » de l’écosystème crypto.

Advertisement

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme ‘Learn to Earn’ ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des factors et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.

Luc Jose A. avatar

Luc Jose A.

Diplômé de Sciences Po Toulouse et titulaire d’une certification marketing consultant blockchain délivrée par Alyra, j’ai rejoint l’aventure Cointribune en 2019.
Convaincu du potentiel de la blockchain pour transformer de nombreux secteurs de l’économie, j’ai pris l’engagement de sensibiliser et d’informer le grand public sur cet écosystème en constante évolution. Mon objectif est de permettre à chacun de mieux comprendre la blockchain et de saisir les opportunités qu’elle offre. Je m’efforce chaque jour de fournir une analyse goal de l’actualité, de décrypter les tendances du marché, de relayer les dernières improvements technologiques et de mettre en perspective les enjeux économiques et sociétaux de cette révolution en marche.

function launch_google_analytics() { var el = document.createElement('script'); el.setAttribute('type', 'text/javascript'); el.setAttribute('async', true); el.setAttribute('src', '//www.googletagmanager.com/gtag/js?id=G-MCDLS7NHBD'); document.body.append(el); window.dataLayer = window.dataLayer || []; function gtag(){dataLayer.push(arguments);} gtag('js', new Date()); gtag('config', 'G-MCDLS7NHBD', {'anonymize_ip': true}); gtag('config', 'G-MCDLS7NHBD', {'link_attribution': true}); gtag('consent', 'default', { 'ad_storage': 'denied', 'analytics_storage': 'denied' }); }

function launch_linkedin_pixel() { _linkedin_partner_id = '3766114'; window._linkedin_partner_id = '3766114'; window._linkedin_data_partner_ids = window._linkedin_data_partner_ids || []; window._linkedin_data_partner_ids.push(_linkedin_partner_id); (function(l) { if (!l){window.lintrk = function(a,b){window.lintrk.q.push([a,b])}; window.lintrk.q=[]} var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; var b = document.createElement('script'); b.type="text/javascript";b.async = true; b.src="https://snap.licdn.com/li.lms-analytics/insight.min.js"; s.parentNode.insertBefore(b, s);})(window.lintrk); }

Advertisement

function launch_microsoft_clarity() { if (typeof window.clarity !== 'undefined') { window.clarity("consent"); } }

function launch_loyalty_program_1world() { if (typeof window.OWOStorageSolutionManager !== 'undefined' && typeof window.OWOStorageSolutionManager.allow !== 'undefined') { window.OWOStorageSolutionManager.allow(); } }

Advertisement

(function(w,d,s,l,i){w[l]=w[l]||[];w[l].push({'gtm.start':new Date().getTime(),event:'gtm.js'});var f=d.getElementsByTagName(s)[0],j=d.createElement(s),dl=l!='dataLayer'?'&l="+l:"';j.async=true;j.src="https://www.googletagmanager.com/gtm.js?id="+i+dl;f.parentNode.insertBefore(j,f);}) (window,document,'script','dataLayer','GTM-KCC4DFK'); document.addEventListener('DOMContentLoaded', function() ); void 0 === window._axcb && (window._axcb = []); window._axcb.push((axeptio) => { axeptio.on("cookies:complete", (choices) => { if (choices.google_analytics) { launch_google_analytics(); } if (choices.facebook_pixel) { launch_facebook_pixel(); } if (choices.Linkedin) { launch_linkedin_pixel(); } if (choices.clarity) { launch_microsoft_clarity(); } if (choices.loyalty_program) { launch_loyalty_program_1world(); } else { if (typeof window.OWOStorageSolutionManager !== 'undefined' && typeof window.OWOStorageSolutionManager.disable !== 'undefined') { window.OWOStorageSolutionManager.disable(); } } }); }); window.axeptioSettings = { clientId: '60df16cf7559213aac28972d', cookiesVersion: 'FR', }; document.addEventListener('DOMContentLoaded', () => { var el = document.createElement('script'); el.setAttribute('type', 'text/javascript'); el.setAttribute('async', true); el.setAttribute('src', 'https://loyalty-wleu.1worldonline.com/points-balance-widget.js'); document.body.append(el); if (typeof window.OWOStorageSolutionManager !== 'undefined' && typeof window.OWOStorageSolutionManager.disable !== 'undefined') { window.OWOStorageSolutionManager.disable(); } const urlParams = new URLSearchParams(window.location.search); if (urlParams.has('logged-out') && urlParams.get('logged-out') === '1') { const checkFunctionExist = setInterval(() => { if (typeof window.logout1WO === 'function') { setTimeout(window.logout1WO, 500); clearInterval(checkFunctionExist); } }, 100); } });

Advertisement
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.