Connect with us

Entreprises

La débâcle des 6000 Milliards

Published

on

Spread the love


mer 24 Jan 2024 ▪
4
min de lecture ▪ par
Evans S.

Advertisement

La Chine se retrouve au cœur d’une tempête économique d’une uncommon intensité. En effet, l’empire du milieu a vu s’évaporer pas moins de 6 000 milliards de {dollars} en deux ans, un chiffre qui donne le vertige et pousse à s’interroger sur les mesures drastiques prises en réponse. Parmi celles-ci, l’interdiction de la vente à découvert fait determine de décision radicale. Préparez-vous à un voyage au cœur de la finance, où les dragons économiques luttent contre les vents contraires avec des armures de billets verts et des épées de régulations tranchantes.

La chine en chute

Alerte rouge sur les marchés chinois !

Pendant que le SP 500 atteint des sommets, la scène financière chinoise s’est transformée en un théâtre d’opérations où les acteurs principaux, à savoir les investisseurs et les régulateurs, jouent une pièce aux enjeux colossaux.

La suspension de la vente à découvert par Citic Securities, le plus grand courtier d’État en Chine, sonne comme un coup de canon annonçant une bataille rangée contre les forces invisibles du marché. 

Advertisement

D’autres courtiers ont suivi le mouvement, interdisant l’utilization de prêts sur marge pour cette pratique souvent vue comme un pari à la baisse sur la santé des entreprises.

La disparition de 6 000 milliards de {dollars} depuis le sommet de 2021 est à la fois un symptôme et un catalyseur de la panique. Historiquement, de telles interdictions n’ont pas réussi à redonner un souffle de vie sturdy aux marchés. 

Advertisement

Elles ont même souvent exacerbé le problème en nuisant à la liquidité, essentielle pour un fonctionnement sain de la bourse. Pourtant, dans un élan désespéré de contrôle, les régulateurs ont limité la vente à découvert, tentant de fermer une brèche exploitée par les stratèges de l’investissement au détriment du petit épargnant.

Un plan de sauvetage titanesque

Face à cette hémorragie financière, les autorités chinoises ont dégainé un colossal plan de sauvetage de 278 milliards de {dollars}. Une somme astronomique, mobilisée principalement depuis des comptes offshore d’entreprises publiques chinoises, destinée à être injectée directement dans l’économie avec, entre autres, du rachat d’actions.

Advertisement

Cette manœuvre audacieuse cherche à stabiliser un marché boursier chancelant, mais son succès à lengthy terme reste une énigme enveloppée dans les brumes de l’avenir.

La crise immobilière, le sentiment des consommateurs en berne et le retrait de l’investissement étranger composent un cocktail détonant qui met à mal l’économie et les marchés financiers chinois. 

Advertisement

Dans un mouvement de retrait spectaculaire, les capitaux étrangers fuient le pays, exacerbant une scenario déjà précaire. Les officiels, dans une tentative de minimiser l’influence sur un yuan affaibli, cherchent à rediriger l’argent offshore vers des investissements stratégiques.

La crise boursière en cours met également sous pression des produits dérivés liés à des actifs chinois, avec des conséquences potentiellement désastreuses pour les investisseurs à travers le monde. L’indice CSI Smallcap 500, pour ne citer que lui, a plongé de 4,7 % en une seule journée, illustrant la nervosité palpable des marchés.

Advertisement

En bref, la scenario financière en Chine est un rappel brutal de l’interconnexion des économies mondiales et de la rapidité avec laquelle la confiance peut s’évaporer, entraînant des conséquences dramatiques pour les économies et les individus. Alors que la Chine déploie des efforts titanesques pour contenir cette chute libre, l’challenge de cette bataille reste incertaine. Toutefois, la Chine a défié les pronostics à Davos.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme ‘Learn to Earn’ ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des factors et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.

Advertisement

Evans S. avatar

Evans S.

Fasciné par le bitcoin depuis 2017, Evariste n’a cessé de se documenter sur le sujet. Si son premier intérêt s’est porté sur le buying and selling, il essaie désormais activement d’appréhender toutes les avancées centrées sur les cryptomonnaies. En tant que rédacteur, il aspire à fournir en permanence un travail de haute qualité qui reflète l’état du secteur dans son ensemble.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Advertisement

}

function launch_linkedin_pixel() { _linkedin_partner_id = '3766114'; window._linkedin_partner_id = '3766114'; window._linkedin_data_partner_ids = window._linkedin_data_partner_ids || []; window._linkedin_data_partner_ids.push(_linkedin_partner_id); (function(l) { if (!l){window.lintrk = function(a,b){window.lintrk.q.push([a,b])}; window.lintrk.q=[]} var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; var b = document.createElement('script'); b.type="text/javascript";b.async = true; b.src="https://snap.licdn.com/li.lms-analytics/insight.min.js"; s.parentNode.insertBefore(b, s);})(window.lintrk); }

Advertisement

function launch_microsoft_clarity() { if (typeof window.clarity !== 'undefined') { window.clarity("consent"); } }

function launch_loyalty_program_1world() { if (typeof window.OWOStorageSolutionManager !== 'undefined' && typeof window.OWOStorageSolutionManager.allow !== 'undefined') { window.OWOStorageSolutionManager.allow(); } }

Advertisement

(function(w,d,s,l,i){w[l]=w[l]||[];w[l].push({'gtm.start':new Date().getTime(),event:'gtm.js'});var f=d.getElementsByTagName(s)[0],j=d.createElement(s),dl=l!='dataLayer'?'&l="+l:"';j.async=true;j.src="https://www.googletagmanager.com/gtm.js?id="+i+dl;f.parentNode.insertBefore(j,f);}) (window,document,'script','dataLayer','GTM-KCC4DFK'); document.addEventListener('DOMContentLoaded', function() function() ; ); void 0 === window._axcb && (window._axcb = []); window._axcb.push((axeptio) => { axeptio.on("cookies:complete", (choices) => { if (choices.google_analytics) { launch_google_analytics(); } if (choices.facebook_pixel) { launch_facebook_pixel(); } if (choices.Linkedin) { launch_linkedin_pixel(); } if (choices.clarity) { launch_microsoft_clarity(); } if (choices.loyalty_program) { launch_loyalty_program_1world(); } else { if (typeof window.OWOStorageSolutionManager !== 'undefined' && typeof window.OWOStorageSolutionManager.disable !== 'undefined') { window.OWOStorageSolutionManager.disable(); } } }); }); window.axeptioSettings = { clientId: '60df16cf7559213aac28972d', cookiesVersion: 'FR', }; document.addEventListener('DOMContentLoaded', () => { var el = document.createElement('script'); el.setAttribute('type', 'text/javascript'); el.setAttribute('async', true); el.setAttribute('src', 'https://loyalty-wleu.1worldonline.com/points-balance-widget.js'); document.body.append(el); if (typeof window.OWOStorageSolutionManager !== 'undefined' && typeof window.OWOStorageSolutionManager.disable !== 'undefined') { window.OWOStorageSolutionManager.disable(); } const urlParams = new URLSearchParams(window.location.search); if (urlParams.has('logged-out') && urlParams.get('logged-out') === '1') { const checkFunctionExist = setInterval(() => { if (typeof window.logout1WO === 'function') { setTimeout(window.logout1WO, 500); clearInterval(checkFunctionExist); } }, 100); } });

Advertisement
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.