Connect with us

Finances

dès 1 € la meilleure plateforme ?

Published

on

Spread the love


Temps de lecture : 8 minutes
Advertisement

Si la brique et la poutre te semblent hors de prix et que ton portefeuille te fait la tête, alors le crowdfunding immobilier pourrait être ta carte maîtresse à jouer. C’est comme une porte dérobée vers le monde réservé de l’investissement immobilier, simplement en tirant les ficelles du internet. Des portails en béton comme Anaxago ou Bricks.co sont connus du grand public et, entre nous, ils ont mérité leur half de lumière. Mais bien d’autres existent dans l’ombre, te laissant le soin de trier le bon grain de l’ivraie. Eh bien, on a pris nos cliques et nos claques et on a décidé de donner sa likelihood à un petit nouveau dans le quartier : La Première Brique. Allez, trêve de blabla, on te dévoile la substantifique moelle de notre essai.

La Première Brique : Plonge dans l’univers distillé de l’investissement immobilier

Think about-toi cloué sur ton canapé en 2019, les yeux braqués sur ton écran. Soudain, la planète de l’immobilier se met à trembler, pourquoi? La Première Brique (LPB) vient de générer sa toute première étincelle. Le bébé plateforme à l’ambition aussi haute qu’un gratte-ciel avait une idée en tête : rendre l’investissement immobilier populaire en France. Pas comme un easy tube de l’été, non ! Mais bien comme une tune indémodable accessible dès 1€. Oui oui, tu as bien lu, 1€ seulement. Allez, avoue… Ça vaut le détour!

Advertisement

Avec LPB, tout est conçu pour te faire vibrer au rythme de l’éco-responsabilité. L’interface est pétillante de simplicité, la transparence est la reine incontestée et chaque semaine est une véritable aubaine avec de nouveaux projets qui s’invitent à la fête. Le tout, en accueillant principalement des projets de marchands de biens. Côté frais, LPB t’emmène au pays où ils n’existent pas. Comme ils le disent avec leur petite touche d’humour : « Zéro, niet, nada, que dalle, 0€ et ça ne changera jamais »! Pourquoi dépenser plus quand on peut investir mieux, n’est-ce pas?

Rassure-toi, cette belle initiative ne kind pas de nulle half. La Première Brique n’est pas du style à faire cavalier seul. La p’tite affiche fièrement son statut d’Intermédiaire en Financement Participatif (IFP). Et histoire de ne rien laisser au hasard, elle est encadrée d’une foremost de maître par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Régulation (ACPR). Oui, tu l’as compris, pour LPB, la sécurité est un mot d’ordre!

Advertisement

Il te reste des soucis à te faire sur les dépôts et retraits? Même pas en rêve! LPB rend ça aussi aisé qu’un bonjour. En mode virement ou carte bancaire, à toi de choisir. Les remboursements sont effectués in advantageous avec un taux de rendement moyen plutôt séduisant de 11,25%. Quant aux échéances des versements, c’est un planning aussi carré que celui d’un président, fourni à l’avance par la plateforme. Et voilà transparence et sécurité sous leur plus beau jour!

Alors, prêt à prendre ta half de l’aventure avec La Première Brique ? Un petit euro, c’est tout ce qu’il te faut pour commencer ce voyage palpitant dans le vaste univers de l’investissement immobilier. Accroche-toi, l’aventure ne fait que commencer!

Avis La Première Brique: Un Aperçu en Quelques Chiffres

Hé, jetons un oeil à cette success-story immobilière, La Première Brique, d’une manière un peu plus advantageous et chiffrée. Accroche-toi à ton siège, prépare-toi pour un tour d’horizon specific !Créé en : 2019 – un bébé dans la cour des grands mais un bébé à prendre sérieusement, je te le dis ! Nombre d’investisseurs : Bon sang, ils sont 18 652 ! Et oui, je n’exagère rien. Une véritable armée de bâtisseurs !Taux de rendement moyen : Attends, tu es prêt pour ça ? Il est de 11,25 %. Oui, tu as bien entendu, je ne farce pas! Investissement minimal par projet : Petite shock! Le ticket d’entrée est juste de… 1 €. Presque trop beau pour être vrai, mais c’est pourtant le cas !Investissement most par projet : Fixé à 2 000 €. Confortable, non ? Style t’es pas obligé de casser ta tirelire.Taux de perte : Le truc qui fâche… Sauf qu’ici, il est de 0 %). Oui, oui, zéro, nada, nichts ! Incroyable mais vrai.Complete de fonds récoltés : Plus de 56,2 tens of millions €, c’est comme si chaque habitant de la France donnait un euro.Frais : Oups, on oubliait presque de parler des frais. Zero, nada, zilch. Que dalle ! Pas un seul euro à débourser.Durée moyenne d’emprunt : Là où ça se complique? Pas du tout! La durée moyenne se maintient à un 16,08 mois (en 2022). C’est bien pensé, non? Pas de longues années à attendre avant de toucher le jackpot!Nombre de projets financés : Je te le donne en mille: un beau whole de 251. Pas mal pour une plateforme qui n’est encore qu’une jeune pousse dans le paysage immobilier.Bon, on respire un peu, automotive ça fait beaucoup à avaler d’une traite. Mais c’est ça la beauté de l’immobilier quand on sait où et remark investir, parce que les chiffres ici ne mentent pas, ils te crient une seule selected : la première brique, c’est bien plus qu’une easy plateforme, c’est un véritable tremplin pour tes rêves d’investissement immobilier. Chapeau bas à eux !

Advertisement

Plein feu sur les projets à l’honneur chez LPB

Au cœur de chaque joyau de la building sur La Première Brique (oh, l’acception du diminutif LPB est aussi charmante!), on trouve un trésor – un file de projet enjolivé de détails à revendre. Voici de quoi te gratifier :

  • Des clichés & blueprints dignes du Louvre ;
  • Peinture pittoresque de l’écrin du projet ;
  • Portrait flatteur du maestro de chaque projet ;
  • Le bilan des sousous dans la popoche ;
  • Pif-paf, les garanties ! Que le mousquetaire du projet a daigné fournir ;
  • Le brut de chez brut, en termes de financement, avec planning à l’appui ;
  • Une étude de marché comme cerise sur le gâteau;
  • Et la liste est encore sacrément longue !

Tout est empilé dans un fichier PDF que t’auras le plaisir de te procurer et de dévorer. Quand le projet fait un grand écart, passant de « en prepare de se faire » à « gavé de fric », tu peux admirer le montant collecté, ainsi que la foule d’investisseurs qui ont fait le plongeon, sans oublier le taux d’intérêt basé sur la durée.

Le grand ballet des sélections à LPB

LPB joue à l’abeille, voletant autour de chaque projet présenté en quête de solidité. Il n’y a pas une, mais deux danses d’audits: l’un preliminary et léger, l’autre plus en profondeur, histoire d’éplucher minutieusement tous les ingrédients nécessaires pour servir un projet sur un plateau d’argent.

Advertisement
  • Du kind de projet
  • sa biographie
  • les bénéfices escomptés
  • son agenda
  • sa géolocalisation jusqu’au
  • garanties assorties.

Ils égrènent tout ça dans un rapport d’audit, étiquettent les projets avec une word, et paf, le tout atterrit devant le Saint Graal des comités de sélection. Le résultat ? Eh bien, ils polissent ces dossiers de projets comme des diamants avant de les afficher. Mais consideration, seul un petit 10% des projets sortent victorieux, gracieusement exposés pour séduire les sponsors.

LPB, ton armure financière

Quand il s’agit de garde-fous pour garder tes intérêts bien au chaud, LPB ne lésine pas. Ils gratifient généralement les meneurs de projets de garanties extremely sécurisantes, et ce, en gras noir sur blanc dans les dossiers de projets. Parmi leurs recours préférés, tu trouveras :

  • L’hypothèque, qui bloque un bien du porteur de projet. Comme on dit, on n’est jamais trop prudent ;
  • La warning personnelle, qui mobilise l’énorme patrimoine du porteur de projet ;
  • Le nantissement de titre, un vrai jeu d’échecs où les actions de l’entreprise du porteur de projet sont en jeu
  • Et enfin, la garantie à première demande, qui fait danser une autre entreprise pour garantir le remboursement en cas de fake pas du porteur du projet. 

Il était une fois dans le monde des « briqueurs » : une expérience en direct

Think about un immediate. Tu te lances dans le jeu intrigant de l’investissement chez LPB. Rejoins-nous dans le membership privé des « briqueurs ». Hop, tu sautes dans le grand bain. Mais pas de panique, c’est un processus on ne peut plus easy qui t’attend. Il suffit de te créer un profil sur la plateforme, en y ajoutant quelques infos personnelles et une petite preuve d’identité (ta carte d’identité, ton passeport ou ton permis de conduire bien-aimé fera l’affaire).

Et ne t’inquiète pas, ils ne te laisseront pas naviguer à l’aveugle. Un take a look at d’éligibilité est présent pour te mettre sur les bons rails. Cela dit, les roues du carrosse ne commencent vraiment à tourner qu’une fois que ton profil est complet et validé. Souviens-toi quand même que chez LPB, on paie son ticket d’entrée (1 € minimal) pour être au prime de son sport avant de faire le grand plongeon, et non l’inverse.

Advertisement

Les « briqueurs » sont prévenus par mail comme un battement d’ailes d’un messager 72 h avant chaque levée de fonds, c’est comme une petite alarme dans ta boîte mail te glissant à l’oreille « Hé, une nouvelle aventure t’attend! ». En cas de disparition mystérieuse de la publication d’annonce de projet, vérifie dans la caverne de tes spams, elle pourrait y être bloquée. Quand un projet attrape ton œil après analyse, tu peux le sélectionner et inscrire ton montant d’engagement quand la collecte donne le coup d’envoi. Après cela, signe ton contrat d’investissement numérique et bim ! Les dés sont jetés!

Maintenant, assieds-toi donc et observe ton aventure se dérouler sous tes yeux. Pourtant, bon, il faut le dire, LPB est incroyable pour suivre l’aventure. Un rapport bien détaillé de l’évolution du projet nous est régulièrement envoyé par mail. Et sur la plateforme, l’espace investisseur offre un panorama chic sur les projets que tu auras aidé à financer. Les trésors collectés par tes investissements seront versés sur ton compte utilisateur.

Advertisement

Et qui peut sauter dans l’arène ?

Eh bien, si tu as 18 ans ou plus et que tu sais te servir d’un clavier, tu es bon pour investir sur LPB. Il suffit de fournir des paperwork justificatifs en cours de validité. Mais même les personnes morales peuvent se joindre à la fête, bien que seuls les projets proposés en golf equipment d’investissement privés leur soient disponibles. Très chouette à souligner, il est doable de jongler entre les deux facettes, en tant que personne physique ou au nom de ton entreprise, through ton compte distinctive.

Et voilà le gagnant: Le bilan!

Alors, après notre aventure sensationnelle avec LPB, voici une évaluation bien précise des bons et des moins bons features de cette plateforme. Donc, chausse tes lunettes, prêt(e) à prendre des notes?

Advertisement

Les bons coups de LPB

  • Alors là, accroche-toi, l’investissement peut démarrer dès 1€. Incroyable, non ?
  • Niveau suivi, LPB est loin devant. Ils sont carrément au sommet du Everest par rapport aux autres plateformes de crowdfunding immobilière qu’on a testées jusque-là;
  • Tu ne vas pas le croire, mais leurs taux d’intérêt claquent!
  • Et comme si ce n’était pas assez, les durées d’investissement sont tremendous courtes malgré ces taux d’intérêt élevés;
  • Le taux de retard? Plume dans le vent – moins de 3%;
  • Pour les investisseurs, c’est open bar – pas le moindre frais à payer;
  • En prime, les projets sont généralement accompagnés de garanties. Tremendous, non? On pense à ta sécurité, promis;
  • C’est MangoPay qui gère les fonds, une des meilleures plateformes de paiement, et surtout ultra-fiable;
  • Avec leurs fiches projets, on ne lésine pas sur l’info. Tremendous précises, tremendous structurées – que du bonheur;
  • Et tu sais quoi? Leur équipe est à l’écoute. Tu as une query? Un souci? Pof, ils sont là;
  • L’interface est du dernier cri. Modernité, quand tu nous tiens!
  • En plus, LPB offre des bonus et des codes promo lors de l’inscription et les souscriptions, histoire d’augmenter encore un peu ton rendement.

Les petits couacs de LPB

  • Bon, il faut le dire, à trigger du succès de la plateforme, les financements de projets tournent court docket tremendous rapidement. Snif…
  • Hum, LPB ne suggest pas d’échelle de risque sur les projets à financer… Un petit hic dans le lait on dirait;
  • Ombrage au tableau, les investissements sont illiquides – ouais, les fonds sont bloqués pendant toute la durée de l’investissement. Persistence, endurance…
  • Et enfin, les montants des projets sont un peu maigres, ce qui risque de ne pas trop plaire aux gros investisseurs.

La cerise sur le gâteau

Alors, si on devait passer en revue la plateforme de crowdfunding immobilier, La Première Brique, on serait carrément tenté de lui dresser un joli bouquet de lauriers. Non seulement elle se démarque du lot par son caractère user-friendly, mais elle a aussi la réputation solide d’un roc, garantissant une tranquillité d’esprit assez uncommon de nos jours.

Ajoute à cela un taux de rendement qui en ferait pâlir d’envie plus d’un et des performances à faire claquer des dents, et tu obtiens une belle bête de course. Bien sûr, on n’est pas dans le monde des Bisounours, donc y a forcément quelques bosses sur la route. Quelques petits détails grattent, mais trêve de jérémiades, ils sont si flous qu’ils se perdent dans l’éclatante lumière de la qualité globale de l’offre.

En gros, on est plutôt du style à pousser un grand « Hip Hip Hip Hourra » pour la Première Brique. Et toi, tu la vois remark cette brique brillante dans la mer de l’investissement immobilier?

Advertisement

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *