Connect with us

Entreprises

Crypto : Telegram s’affranchit de l’euro pour le TON

Published

on


19h15 ▪
3
min de lecture ▪ par
Ariela R.

Advertisement

Telegram fait un pas de géant dans le domaine de la crypto avec l’adoption des paiements TON pour sa publicité. Cette décision marque indéniablement une évolution significative dans le paysage de la blockchain.

Actu crypto
La blockchain crypto Toncoin booste sa collaboration avec Telegram

Crypto TON : Le nouveau moteur publicitaire de Telegram

Telegram a intégré le portefeuille crypto « TON Area » sur sa plateforme en septembre 2023. Dans cette même lancée, elle vient d’annoncer l’adoption des paiements TON pour la publicité. Une décision qui marque certainement un tournant majeur dans le paysage de la crypto-monnaie.

Advertisement

D’ailleurs, les impacts de cette décision ne se sont pas fait attendre. Selon les données, plus de 156 000 portefeuilles TON ont été activés en une seule journée.

Découvre notre e-newsletter gratuite
Ce lien utilise un programme d’affiliation

Advertisement

La transition vers TON ouvre la voie à une économie circulaire pour la cryptographie

Comme l’explique Alex Cassasovici, PDG du projet de crypto-streaming Azarus :

« Telegram construisant sa plateforme publicitaire nativement sur TON, alimentée par Toncoins, favorisera l’adoption et ajoutera une utilité importante à l’écosystème. »

La décision de Telegram d’abandonner l’euro au revenue de la crypto TON crée en effet une dynamique distinctive dans l’écosystème de la blockchain. Les annonceurs sont désormais incités à utiliser la crypto-monnaie pour leurs campagnes publicitaires. De quoi stimuler la demande pour la crypto TON. La valeur de cet actif numérique a déjà grimpé de 150 % en un mois.

Advertisement

Mais ce n’est pas seulement le cours de TON qui profite de cette transition. Les créateurs de contenu sur Telegram peuvent également tirer parti de ce nouveau modèle économique. Selon Pavel Durov, les administrateurs pourront collecter 50 % des revenus générés par les publicités diffusées sur leurs chaînes.

Cette transition vers TON offre même des opportunités lucratives pour Telegram. Alors que l’utility de messagerie n’a jamais été rentable auparavant, elle pourrait désormais générer des revenus grâce à l’hébergement de publicités personnalisées.

Advertisement

Auparavant, les annonceurs avaient besoin d’au moins 2 tens of millions d’euros pour lancer une campagne officielle by way of Telegram. Désormais, ils n’ont besoin que de 20 crypto TON. Ce qui rend la publicité sur la plateforme beaucoup plus accessible.

Avec l’adoption des paiements TON, Telegram redéfinit les normes de la publicité en ligne. Surtout, elle propulse la crypto-monnaie vers de nouveaux horizons.

Advertisement

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme ‘Learn to Earn’ ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des factors et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.

Ariela R. avatar

Ariela R.

Je m’appelle Ariela et j’ai 31 ans. J’oeuvre dans le domaine de la rédaction internet depuis maintenant 7 ans. Je n’ai découvert le buying and selling et la cryptomonnaie que depuis quelques années. Mais c’est un univers qui m’intéresse beaucoup. Et les sujets traités au sein de la plateforme me permettent d’en apprendre davantage. Chanteuse à mes heures perdues, je cultive aussi une grande ardour pour la musique et la lecture (et les animaux !)

DISCLAIMER

Advertisement

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

function launch_google_analytics() { var el = document.createElement('script'); el.setAttribute('type', 'text/javascript'); el.setAttribute('async', true); el.setAttribute('src', '//www.googletagmanager.com/gtag/js?id=G-MCDLS7NHBD'); document.body.append(el); window.dataLayer = window.dataLayer || []; function gtag(){dataLayer.push(arguments);} gtag('js', new Date()); gtag('config', 'G-MCDLS7NHBD', {'anonymize_ip': true}); gtag('config', 'G-MCDLS7NHBD', {'link_attribution': true});

}

Advertisement

function launch_linkedin_pixel() { _linkedin_partner_id = '3766114'; window._linkedin_partner_id = '3766114'; window._linkedin_data_partner_ids = window._linkedin_data_partner_ids || []; window._linkedin_data_partner_ids.push(_linkedin_partner_id); (function(l) { if (!l){window.lintrk = function(a,b){window.lintrk.q.push([a,b])}; window.lintrk.q=[]} var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; var b = document.createElement('script'); b.type="text/javascript";b.async = true; b.src="https://snap.licdn.com/li.lms-analytics/insight.min.js"; s.parentNode.insertBefore(b, s);})(window.lintrk); }

function launch_microsoft_clarity() { if (typeof window.clarity !== 'undefined') { window.clarity("consent"); } }

Advertisement

function launch_loyalty_program_1world() { if (typeof window.OWOStorageSolutionManager !== 'undefined' && typeof window.OWOStorageSolutionManager.allow !== 'undefined') { window.OWOStorageSolutionManager.allow(); } }

(function(w,d,s,l,i){w[l]=w[l]||[];w[l].push({'gtm.start':new Date().getTime(),event:'gtm.js'});var f=d.getElementsByTagName(s)[0],j=d.createElement(s),dl=l!='dataLayer'?'&l="+l:"';j.async=true;j.src="https://www.googletagmanager.com/gtm.js?id="+i+dl;f.parentNode.insertBefore(j,f);}) (window,document,'script','dataLayer','GTM-KCC4DFK'); document.addEventListener('DOMContentLoaded', function() ); void 0 === window._axcb && (window._axcb = []); window._axcb.push((axeptio) => { axeptio.on("cookies:complete", (choices) => { if (choices.google_analytics) { launch_google_analytics(); } if (choices.facebook_pixel) { launch_facebook_pixel(); } if (choices.Linkedin) { launch_linkedin_pixel(); } if (choices.clarity) { launch_microsoft_clarity(); } if (choices.loyalty_program) { launch_loyalty_program_1world(); } else { if (typeof window.OWOStorageSolutionManager !== 'undefined' && typeof window.OWOStorageSolutionManager.disable !== 'undefined') { window.OWOStorageSolutionManager.disable(); } } }); }); window.axeptioSettings = { clientId: '60df16cf7559213aac28972d', cookiesVersion: 'FR', googleConsentMode: { default: [ { analytics_storage: 'denied', ad_storage: 'denied', ad_user_data: 'denied', ad_personalization: 'denied', wait_for_update: 500, }, { region: ['US'], analytics_storage: 'granted', ad_storage: 'granted', ad_user_data: 'granted', ad_personalization: 'granted', wait_for_update: 500, } ] } }; document.addEventListener('DOMContentLoaded', () => { var el = document.createElement('script'); el.setAttribute('type', 'text/javascript'); el.setAttribute('async', true); el.setAttribute('src', 'https://loyalty-wleu.1worldonline.com/points-balance-widget.js'); document.body.append(el); if (typeof window.OWOStorageSolutionManager !== 'undefined' && typeof window.OWOStorageSolutionManager.disable !== 'undefined') { window.OWOStorageSolutionManager.disable(); } const urlParams = new URLSearchParams(window.location.search); if (urlParams.has('logged-out') && urlParams.get('logged-out') === '1') { const checkFunctionExist = setInterval(() => { if (typeof window.logout1WO === 'function') { setTimeout(window.logout1WO, 500); clearInterval(checkFunctionExist); } }, 100); } });

Advertisement
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *