Connect with us

Entreprises

Bitcoin : Des cycles différents à venir ?

Published

on

Spread the love


20h00 ▪
7
min de lecture ▪ par
Laetitia B.

Advertisement

Nous avons fait face à plusieurs cycles depuis la création du bitcoin il y a 15 ans. Tous ces cycles ont présenté quelques similitudes qui se sont répétées à travers les années. Cependant, il existe dorénavant plusieurs arguments mettant en avant que les prochains cycles peuvent impacter le comportement du bitcoin différemment. C’est notamment le cas dernièrement en faisant un ATH avant l’événement du halving. Nous allons regarder plus en détails différentes raisons qui expliquent la possibilité de cycles différents.

bitcoin, cycle, performance, halving

Le comportement du bitcoin à travers les cycles de halving

Les cycles de halving ont été programmés pour se passer tous les 4 ans. Ce processus permet de diminuer l’offre par deux. Par conséquent, le fait de  réguler l’offre à travers les années permet de réduire le taux de l’inflation du bitcoin. Depuis sa création, le prix du bitcoin avait tendance à augmenter et faire un ATH après le processus de halving. Voici justement une illustration de cela ci-dessous :  

Cependant, ce cycle a été différent car le bitcoin a fait un ATH avant la date de halving :

Advertisement

D’autre part, on peut également noter que les corrections sur la montée du bitcoin sont tout aussi différentes. Dans le passé, on avait l’habitude d’avoir des corrections un peu plus agressives durant l’élan du bullrun. On parlait de correction aux alentours de 40-50% alors que ce cycle présente des baisses de 15-25%. Cela peut être expliqué à la fois par un bitcoin de plus en plus liquide avec l’implication institutionnelle plus importante. D’ailleurs, on peut voir que le prix moyen sur les flux entrants d’ETFs bitcoin en ce début d’année se situe aux alentours de 57K. Par conséquent, cela reste un niveau clé à 22% en dessous du dernier ATH.

cycle, halving, bitcoin, performance
Source : Twitter

Cycle du bitcoin et cycle économique

Le bitcoin a été créé en 2009 en même temps que la mise en place des injections de liquidités. Celles-ci consiste à relancer l’économie américaine après la crise financière. C’est aussi pour cela que la création du bitcoin est aussi une hypothèse de contre offensive face aux décisions de la FED sur les injections de liquidités. Le ou les créateurs du bitcoin avaient probablement une bonne connaissance des cycles économiques mais aussi du fonctionnement de la masse monétaire et ses impacts. Pourquoi ? Dans un premier temps, le bitcoin a été créé sur un bottom économique. Ceci n’est probablement pas un hasard de lancement. Dans un second temps, son offre est limitée (comparé à une offre monétaire illimitée), et elle sera réduite tous les 4 ans afin de faire face à l’inflation.

Le cycle de 4 ans de halving n’est pas un hasard car il est également proche de la durée moyenne d’un cycle économique de 5 ans. Dans un autre registre, à l’intérieur d’un cycle économique, les cycles d’accélération (bullrun) et de ralentissement de la croissance économique (souvent bearmarket) durent environ 18 à 24 mois. Cela revient à dire que si on additionne ces deux cycles, cela représente environ 4 ans.

Advertisement

Comme il s’agit de moyennes, les cycles sont parfois soit plus courts ou soit plus longs. Par conséquent, cela engendre des possibilités d’avoir des irrégularités à l’intérieur d’un cycle de 4 ans. Quand on parle d’irrégularités, cela peut vouloir dire d’avoir un ATH avant le halving par exemple.

L’institutionnalisation du bitcoin, un facteur important pour les prochains cycles

L’élément phare de cette année, cela reste l’approbation des ETFs spot sur le bitcoin. Cet évènement a permis de contribuer à la crédibilité et la démocratisation du bitcoin. Au-delà de ça, les ETFs permettent de simplifier l’intégration du bitcoin dans des portefeuilles puisqu’ils sont dorénavant des produits centralisés. On peut constater la forte demande via les flux entrants sur les ETFs au cours du début de l’année. 

Advertisement

Par conséquent cet événement a été un catalyseur important afin que le bitcoin fasse un ATH avant l’événement de halving.

Des performances de moins en moins élevées à chaque cycle

La performance sera moins haute puisque la capitalisation du bitcoin est plus élevée. C’est le même principe sur les marchés traditionnels. Une petite capitalisation aura tendance à être plus volatile dans un sens comme dans l’autre par rapport à une large capitalisation.  En ce qui concerne le bitcoin, on peut voir que ce n’est pas seulement l’offre qui est diminuée par deux tous les 4 ans mais il y a aussi un impact sur la performance. Voici justement un comparatif de performance du bitcoin après chaque halving dans les années précédentes : 

Advertisement

Le graphique suivant met en avant les différents halvings. On peut voir que jusqu’en 2020, la progression de la courbe est plutôt verticale. Ensuite, elle commence à s’aplatir de plus en plus à partir de 2024. 

C’est également le cas de la performance du bitcoin puisqu’elle est passée d’un mode verticale vers un mode horizontal. Et en termes de volatilité, les corrections sont de moins en moins agressives puisque les mouvements sont plus horizontaux.

Advertisement

CONCLUSION

Les performances passées ne présagent pas les performances futures et c’est notamment le cas pour le bitcoin. Dans sa globalité, le bitcoin reste structurellement haussier à long terme. Cependant, il en demeure que la croissance du bitcoin devrait se rapprocher de plus en plus d’une performance plus traditionnelle à travers les prochaines années. Cela s’explique à la fois par l’institutionnalisation du bitcoin (plus de volume), mais aussi  par la structure elle- même du bitcoin avec le processus de halving. Finalement, les reproches qui sont faites sur la volatilité du bitcoin devraient s’atténuer avec le temps. 

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme ‘Read to Earn’ ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.

Advertisement

Laetitia B. avatar

Laetitia B.

Après avoir travaillé pendant 7 ans dans une banque canadienne dont 5 ans dans une équipe de gestion de portefeuille comme analyste, j’ai quitté mes fonctions afin de me consacrer pleinement aux marchés financiers.
Mon but ici, est de démocratiser l’information des marchés financiers auprès de l’audience Cointribune sur différents aspects, notamment l’analyse macro, l’analyse technique, l’analyse intermarchés…

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Advertisement

}

function launch_linkedin_pixel() { _linkedin_partner_id = '3766114'; window._linkedin_partner_id = '3766114'; window._linkedin_data_partner_ids = window._linkedin_data_partner_ids || []; window._linkedin_data_partner_ids.push(_linkedin_partner_id); (function(l) { if (!l){window.lintrk = function(a,b){window.lintrk.q.push([a,b])}; window.lintrk.q=[]} var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; var b = document.createElement('script'); b.type="text/javascript";b.async = true; b.src="https://snap.licdn.com/li.lms-analytics/insight.min.js"; s.parentNode.insertBefore(b, s);})(window.lintrk); }

Advertisement

function launch_microsoft_clarity() { if (typeof window.clarity !== 'undefined') { window.clarity("consent"); } }

function launch_loyalty_program_1world() { if (typeof window.OWOStorageSolutionManager !== 'undefined' && typeof window.OWOStorageSolutionManager.allow !== 'undefined') { window.OWOStorageSolutionManager.allow(); } }

Advertisement

(function(w,d,s,l,i){w[l]=w[l]||[];w[l].push({'gtm.start':new Date().getTime(),event:'gtm.js'});var f=d.getElementsByTagName(s)[0],j=d.createElement(s),dl=l!='dataLayer'?'&l="+l:"';j.async=true;j.src="https://www.googletagmanager.com/gtm.js?id="+i+dl;f.parentNode.insertBefore(j,f);}) (window,document,'script','dataLayer','GTM-KCC4DFK'); document.addEventListener('DOMContentLoaded', function() {

var el = document.createElement('script'); el.setAttribute('type', 'text/javascript'); el.setAttribute('async', true); el.setAttribute('src', 'https://www.clarity.ms/tag/' + 'j0pngcg8ry'); document.body.append(el); window.clarity = window.clarity || function() {(window.clarity.q = window.clarity.q || []).push(arguments);}; }); void 0 === window._axcb && (window._axcb = []); window._axcb.push((axeptio) => { axeptio.on("cookies:complete", (choices) => { if (choices.google_analytics) { launch_google_analytics(); } if (choices.facebook_pixel) { launch_facebook_pixel(); } if (choices.Linkedin) { launch_linkedin_pixel(); } if (choices.clarity) { launch_microsoft_clarity(); } if (choices.loyalty_program) { launch_loyalty_program_1world(); } else { if (typeof window.OWOStorageSolutionManager !== 'undefined' && typeof window.OWOStorageSolutionManager.disable !== 'undefined') { window.OWOStorageSolutionManager.disable(); } } }); }); window.axeptioSettings = { clientId: '60df16cf7559213aac28972d', cookiesVersion: 'FR', googleConsentMode: { default: [ { analytics_storage: 'denied', ad_storage: 'denied', ad_user_data: 'denied', ad_personalization: 'denied', wait_for_update: 500, }, { region: ['US'], analytics_storage: 'granted', ad_storage: 'granted', ad_user_data: 'granted', ad_personalization: 'granted', wait_for_update: 500, } ] } }; document.addEventListener('DOMContentLoaded', () => { var el = document.createElement('script'); el.setAttribute('type', 'text/javascript'); el.setAttribute('async', true); el.setAttribute('src', 'https://loyalty-wleu.1worldonline.com/points-balance-widget.js'); document.body.append(el); if (typeof window.OWOStorageSolutionManager !== 'undefined' && typeof window.OWOStorageSolutionManager.disable !== 'undefined') { window.OWOStorageSolutionManager.disable(); } const urlParams = new URLSearchParams(window.location.search); if (urlParams.has('logged-out') && urlParams.get('logged-out') === '1') { const checkFunctionExist = setInterval(() => { if (typeof window.logout1WO === 'function') { setTimeout(window.logout1WO, 500); clearInterval(checkFunctionExist); } }, 100); } });

Advertisement
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *